Livre d'or


Laissez ici un petit message. Si vous souhaitez une réponse, écrivez-nous en utilisant la page "contact". Les adresses emails ne s'affichent pas quand vous laissez un message sur le livre d'or.

 

ATTENTION : Les commentaires sont modérés. Les propos offensants ou insultants proférés à l'encontre d'élus ou de tout autre personne seront supprimés.


Commentaires : 57
  • #57

    carole (lundi, 01 août 2016 12:08)

    Bonjour, je vis au domaine de la ribassière aux olives sur l'ancienne propriété magnan, soit lili des bellons, ami de marcel pagnol et mort a la guerre en 1918.
    Les deux propriétés magnan devaient faire l'objet d'un aménagement en centre culturel mais une a été vendue à georges V par le fils magnan en 2004 et la seconde bastide dernièrement à un autre promoteur pour faire a la place une résidence-prison-très moche-mais qui rapporte beaucoup nommée le palama. J'aimerais savoir si vous avez des éléments sur ces deux chateaux que j'ai vu toute mon enfance puisque mes parents habitaient à coté, et en tant que photographe j'aimerais pourvoir retranscrire un documentaire sur le sujet. ( clargaud@hotmail.com).
    Dans tous les cas bravo pour votre travail, il en faudrait plus comme vous....
    bonne journée
    carole

  • #56

    Petitjean Denis (vendredi, 18 mars 2016 09:56)

    Je suis très content qu'enfin le château ne soit pas détruit, de nombreux souvenirs
    sont encore présents dans ma mémoire.

  • #55

    Annie DUSSERES née BIANCHI (samedi, 27 février 2016 15:36)

    Trop contente d'apprendre par la presse de ce jour que ce chateau, qui a fait parler de lui par PAGNOL, de par sa situation et son imposante structure, sera repris par la francmaçonnerie. Il ne méritait pas d'être détruit vu son passé mémorable. Mon papa travaillait à l'Electrochimie de la Barasse (cadre dessinateur) il m'en avait parlé à l'époque. Je suis heureuse que mes enfants ayant repris la villa Bd. Chaumery et mon gendre est bien impliqué dans la vie associative de ce quartier. Croisons les doigts pour que ce projet se réalise !Bravo et remerciements

  • #54

    GAUCH JEAN-LUC (samedi, 27 février 2016 10:17)

    Je viens de lire l'article consacré au Château dans la Provence. Bravo pour votre dévouement véritable , vous qui avez été les véritables artisans de son sauvetage. Toutes nos félicitations à vous et à la Grande Logé...
    Très Cordialement,
    JL G

  • #53

    Insidor (jeudi, 10 septembre 2015 17:44)

    <h1>super</h1>

  • #52

    Tianjin (vendredi, 14 août 2015 14:35)

    Si l'usine Arkema de Saint-Menet explose....

  • #51

    Confinement (samedi, 21 mars 2015 10:14)

    Et le jour où notre château sera réhabilité, il y faudra aussi des pièces de confinement? Un périmètre de sécurité, c'est une indication, par une garantie de sécurité en dehors...

    Depuis la catastrophe, en 2003, à l'usine AZF de Toulouse, les riverains d'une usine classée Seveso "haut" doivent pouvoir, en cas d'accident, se retrancher dans une pièce étanche. Et y demeurer, en sécurité, protégés des gaz lourds (chrome, ammoniaque, chlore) durant au moins deux heures.

    Concrètement, il suffit de double vitrage et d'une porte bien isolée. Mais pouvait-on demander aux riverains de l'usine chimique Arkema, à Saint-Menet, à la Millière (11e) de financer seuls ces travaux de plusieurs milliers d'euros ?

    Depuis 2009, la fédération des CIQ du 11e arrondissement se battait pour que l'État, les collectivités locales et l'industriel prennent au contraire à leur charge ce chantier obligatoire de 1,2 M€ dans le nouveau Plan de prévention des risques technologiques (PPRT), prescrit en novembre 2013.

    À force de batailler, et c'est "une grande fierté, une grande victoire", comme le rappelle Myriam Janin, présidente de la fédération, les comités ont obtenu gain de cause en mai 2014. Restait encore à boucler le tour de table. Et là... Le bug. La Région manquait à l'appel pour formaliser la répartition des investissements.
    350 logements concernés

    Cela vient, il y a quelques jours à peine, de se faire : l'État, le Conseil général, le Conseil régional, la Ville, Arkema ont mis au pot. L'Etat, encore lui, va de son côté pouvoir créer un Pari (Programme d'accompagnement des risques industriels), l'organisme mandaté pour piloter les travaux, désigner les entreprises, etc.

    Cela concernera 350 logements, villas individuelles, appartements du parc privé et public, sur les boulevards de la Millière, Beauséjour et La Solitude, une partie des Escourtines, etc. "Nous ne savons pas, néanmoins, quand seront lancés les chantiers, admet Myriam Janin, mais cela sera rapide. Car dans le cadre d'un PPRT, on a trois ans après sa prescription pour achever les travaux." Avec le retard pris par les financeurs, le temps presse désormais : tout devra être fini pour le dernier trimestre 2016.

    Or, les commerçants et cabinets médicaux du quartier sont aussi concernés par cette obligation de créer des locaux confinés. Pour leur personnel, clients, patients mais aussi "pour les gens qui, entendant l'alarme, en cas d'accident, pourraient venir s'y réfugier". Mais ces travaux-là seront à la charge des professionnels.

    De son côté, Arkema, qui produit à la Millière le Rislan, un plastique dont l'entreprise est le fabricant exclusif (ce composant est présent partout dans notre quotidien, des paniers de lave-vaisselle aux branches de lunettes), les grandes manoeuvres sont bien avancées. Après une première phase de travaux lourds de 6 M€, à la seule charge d'Arkema, "nous terminerons en novembre 2016 la seconde, d'1,8 M€", précise Roch Munier, le directeur du site.

    Ceux-ci étaient également prescrits par le PPRT. Cela permettra d'abaisser le risque pour les 300 employés de l'usine, mais aussi de réduire la zone d'aléas actuelle de 800 à 550 m.

  • #50

    Drujon (jeudi, 01 janvier 2015 20:41)

    Un article très intéressant sur les châteaux de Pagnol. Mais après tout, que le notre soit vraiment le château du Comte ou pas, ce qui compte, c'est la beauté et le rêve.

  • #49

    Plus de green center (samedi, 20 décembre 2014 12:20)

    Enfin un peu de bon sens, le projet de nouveau centre commercial est enterré, au motif que la circulation dans le secteur est devenue impossible. Si le même sort pouvait être réservé à ceux qui veulent démolir le château pour y faire leurs machins bizarres à la place...

  • #48

    Une usine Seveso (dimanche, 07 décembre 2014 12:07)

    Eh oui, c'est dit et c'est rappelé, il y a une usine classée "Seveso" à proximité du Château... Espérons que ce projet comprendra le réhabilitation de celui-ci.

  • #47

    URBS (lundi, 17 novembre 2014 20:43)

    Autrefois lieu de villégiature du célèbre « comte » dans le Château de ma Mère de Marcel Pagnol, aujourd’hui ce n’est plus qu’une ruine bientôt disparue.
    Le lieu reste malgré tout un havre de paix où le temps s’est arrêté au milieu de la zone d’activité de Marseille-la Valentine.

  • #46

    Promenade (vendredi, 31 octobre 2014 17:47)

    Il faut tomber, par hasard, sur un article de La Provence pour apprendre que le parc du Château est encore ouvert à la promenade? Mais qui irait se promener dans cette propriété à l'abandon, loin de tout, et à côté de la prison pour mineurs, celle que les jeunes voyons appellent "la passoire".

  • #45

    Acheteur (lundi, 18 août 2014 20:33)

    Vous voulez savoir quel est le fameux "acheteur privé" cité dans La Provence du 16 août? Demandez à l'ancien directeur de Marseille Aménagement. Et l'affaire est déjà faite....

  • #44

    Les sentinelles (lundi, 23 juin 2014 20:04)

    Ce n'est pas une preuve, c'est un indice...

  • #43

    chateau de Saint-Antoine (dimanche, 15 juin 2014 12:50)

    En avez-vous la preuve ?
    Le groupe qui a repris "Valentine vallée verte" semblait pourtant être un potentiel acquereur. Mais nous n'avons pas réussi a avoir de confirmation.

  • #42

    item (dimanche, 15 juin 2014 12:30)

    Nous avons trouvé qui veut acheter le terrain, et démolir le château pour y construire autre chose.

  • #41

    Ricine (samedi, 31 mai 2014 10:47)

    Voici ce que l'on produit à côté du Château:
    Etes-vous de la génération " huile de ricin " ? Si tel est le cas, vous n'avez certainement pas oublié le goût infâme de cette cuillère d'huile qu'on vous faisait ingurgiter étant enfant avant d'aller au lit. Un véritable empoisonnement ! En réalité, ce n'est pas loin de la vérité, puisque la ricine - extraite du ricin comme produit secondaire lors de la préparation de l'huile du même nom utilisée comme laxatif - est une protéine toxique qui représente l'un des poisons les plus dangereux au monde. Mais aujourd'hui, le ricin n'est plus seulement le cauchemar des enfants, puisqu'on suspecte sa toxine d'être envisagée comme arme de destruction massive. Le point sur une protéine qui fait peur.

  • #40

    Dans le périmètre de sécurité SEVESO (samedi, 31 mai 2014 10:38)

    Les usines SEVESO
    La directive européenne SEVESO* II du 9 décembre 1996 a considéré comme SEVESO une installation classée pour la protection de l'environnement (ICPE) qui utilise des produits dangereux en quantité définie par une nomenclature.
    Ces établissements peuvent générer des risques d'incendie, d'explosion et/ou de nuage toxique, à l'intérieur voire à l'extérieur du périmètre de l'usine, sur le territoire communal de Marseille.
    L'implantation et le contrôle de ces établissements sont de la stricte compétence du Préfet, notamment sur le plan de la sécurité.
    Deux sites classés SEVESO sont actuellement en activité sur la commune de Marseille :
    L'usine ARKEMA (ex ATOFINA ex ATOCHEM) à Saint Menet (11ème),
    L'usine CEREXAGRI aux Arnavaux (14ème).

  • #39

    pompier (lundi, 19 mai 2014 19:10)

    C'était dans La Provence du 3 avril, mais il ne faut pas s'inquiéter, si on fait des exercices de sécurité, c'est bien qu'on ne risque rien, le château est à l'abri.
    Arkema : un exercice de sécurité cet après-midi
    Les riverains du secteur de Saint-Menet à Marseille risquent de s'affoler en début d'après-midi en voyant de nombreux véhicules de pompiers autour de l'usine d'Arkema. Il s'agira en fait d'un simple exercice de sécurité

  • #38

    Inquiet (lundi, 19 mai 2014 12:25)

    La Provence du 3 avril
    Les riverains du secteur de Saint-Menet à Marseille risquent de s'affoler en début d'après-midi en voyant de nombreux véhicules de pompiers autour de l'usine d'Arkema. Il s'agira en fait d'un simple exercice de sécurité.
    Aucun danger pour le Château, bien sûr.... Enfin, si on y croit.

  • #37

    denonciateur (samedi, 17 mai 2014 17:47)

    on dit que le chateau a été échangé contre un terrain de bleu capelette, avec une grosse magouile bien sur

  • #36

    Les évadés (samedi, 10 mai 2014 09:19)

    Voici, malheureusement, l'environnement dans lequel se trouve notre beau château, qui oserait y aller....

    Trois mineurs âgés de 15 à 17 ans se sont évadés cet après-midi, peu après 15h, de l'établissement pour mineurs (EPM) de La Valentine à Marseille (11e), où ils étaient écroués. Ils auraient, selon nos sources, disposé des chaises et des tables et seraient parvenus à s'échapper par les toits du gymnase.
    La Sûreté départementale de Marseille les recherche activement.

  • #35

    Le ravi (jeudi, 24 avril 2014 20:17)

    Quand on dit que Marseille aménagement c'est magouille et compagnie, ça s'arrête pas au Château Saint-Antoine

  • #34

    La Provence (mercredi, 02 avril 2014 07:17)

    Enfin, on reparle du Château dans le journal, une fois les élections passées...

  • #33

    La Provence (mardi, 01 avril 2014 19:49)

    Enfin on reparle, dans le journal, du Château Saint-Antoine

  • #32

    A saturation (vendredi, 14 mars 2014 19:20)

    La prison pour mineurs sature, le château Saint-Antoine à côté est désert et va être démoli dans une magouille de la ville, pourquoi ne pas en profiter pour agrandir l'établissement pénitentiaire au lieu de fricoter avec les copains et coquins de Marseille Aménagement?

  • #31

    Du neuvième au onzième (dimanche, 02 mars 2014 18:26)

    Allons plus loin et soyons cohérent, faisons de ce splendide château une extension de la prison pour mineurs.

  • #30

    Fine (dimanche, 23 février 2014 20:50)

    Le site d'une des familles qui a été propriétaire du château.

  • #29

    Danger pour les mineurs détenus (dimanche, 09 février 2014 19:10)

    Non seulement le château est dans la zone de danger des "3 kilomètres", mais encore l'établissement pénitentiaire pour mineurs y est aussi. Ce n'est pas parce que ce sont des voyous qu'il faut les exposer à un tel danger....

  • #28

    Vendu (samedi, 08 février 2014 15:32)

    Le château est vendu, ça se fait d'ici la fin du mois mais marseille aménagement ne veut pas le dire, ni surtout à qui il est vendu...

  • #27

    Monstre (jeudi, 23 janvier 2014 19:26)

    Je ne reviens sur cet affreux fait divers que pour souligner que l'auteur présumé a été incarcéré dans l'établissement pénitentiaire qui est juste à côté de notre château..

    Un mineur de 16 ans a été mis en examen et écroué, mercredi à Marseille, pour vol avec arme suivi de violences ayant entraîné la mort et viol, dans le cadre d'une enquête sur le meurtre en décembre d'un sexagénaire, a-t-on appris jeudi auprès du parquet.

    Le 20 décembre un homme de 69 ans avait été retrouvé poignardé sur son lit dans son appartement du centre de Marseille, où régnait un grand désordre.

    Le mineur, déjà connu de la police pour plusieurs affaires "de casses et de vols", a été confondu par son ADN et interpellé mardi, a indiqué une source proche de l'enquête. Considéré comme dangereux, les policiers avaient décidé de lancer une recherche dans la nuit de lundi à Mardi, a précisé la même source.

    Outre cette première enquête de la PJ marseillaise, ce jeune homme doit être prochainement entendu dans un autre dossier, de la sûreté urbaine cette fois, pour cambriolage et viol, dimanche matin, où la victime est une femme de 77 ans, a indiqué le parquet de Marseille.

    Tôt dimanche, trois jeune hommes s'étaient introduits au domicile d'une septuagénaire, également dans le centre de Marseille, puis l'avaient ligotée sous la menace d'une arme pour lui soutirer le code de sa carte bancaire. L'un d'eux était resté après le départ de ses complices, pour violer cette femme.

    Le jeune homme a été placé en détention provisoire dans l'établissement pénitentiaire pour mineurs de la Valentine à Marseille

  • #26

    Samy (mercredi, 01 janvier 2014 16:33)

    Voyons voyons, un projet sur un terrain inondable du côté des Trois Palmes, ce ne serait pas ce projet qui s'abrite derrière une soi-disant restauration du château?

  • #25

    Arkema en grève (mardi, 17 décembre 2013 23:05)

    C'est triste à dire pour ceux qui y travaillent, mais si l'usine s'arrête le danger de destruction du château en cas d'explosion disparait.

  • #24

    Ophélie (dimanche, 08 décembre 2013 18:13)

    Localisation : 11e arrondissement de Marseille - Montée du commandant de Robien
    Historique : cet édifice est une grande bastide. Situé dans la vallée de l’Huveaune, à Marseille, sa construction s’étale de la fin du XVIIIe siècle au tout début du XXe siècle. Le château et sa propriété actuels sont le résultat de multiples regroupements de parcelles et de constructions datant de différentes époques. Après être resté dix années (de 1921 à 1931) propriété de monsieur Xavier Fine, homme d'affaires, le château a été acquis par la société d’électrochimie de La Barasse (UGINE) pour y loger des employés. Après la fermeture des usines en 1988, le château est racheté par la ville de Marseille au moment du projet de construction de la ZAC de la Valentine. Il est aujourd'hui à l'abandon.
    Caractéristique particulière : le blason du comte de Robien encore présent, sculpté sur le château, témoigne de l’âge d’or du lieu. Ce château est la mémoire de l'héroïque commandant de Robien mais aussi de Marcel Pagnol à travers son livre, Le Château de ma mère.
    Date rachat par la ville de Marseille : 1988

  • #23

    Blagues (vendredi, 29 novembre 2013 22:00)

    Reconstruisez le château...

  • #22

    Anonyme (mercredi, 27 novembre 2013 20:11)

    les memes

  • #21

    chateausaintantoine (dimanche, 24 novembre 2013 14:41)

    Je ne pense pas que les problème actuels de l'EPM puissent être résolus aussi simplement que ça.
    Ceci dit il reste 9ha autour du château Saint-Antoine. Il y a donc bien plus qu'il n'en faudrait pour agrandir éventuellement l'EPM tout en conservant le château. Cela dit, je pense que le problème en question est bien plus global que cette histoire de terrain...
    L'EPM n'est pas bien vieux, et le terrain vient déjà d'une division de le parcelle "St Antoine". L'éventuel problème du foncier n'est pas en lien avec la conservation du château. Ils ont détaché presque 2ha à l'époque. Ils auraient pu prendre plus s'ils avaient voulu.

  • #20

    intersyndicale (dimanche, 24 novembre 2013 12:57)

    Plutôt que de laisser cette ruine inutilisée, ou de la vendre à on sait pas qui, on ferait mieux de se servir du terrain pour agrandir l'EPM qui en a bien besoin, et d'embaucher le personnel qui va avec.

  • #19

    M.A. (jeudi, 21 novembre 2013 20:05)

    Contrairement à ce qui se dit, il n'est pas question, dans le cadre du projet d'aménagement La Valentine, de raser le Château Saint-Antoine.

  • #18

    Michel (mercredi, 20 novembre 2013 23:41)

    Le Temps des Saccages
    "Le château Saint-Antoine, parfaitement conservé jusqu’à ce que le GIGN s’y entraîne au lancer de grenades dans les années 1980 et désormais ouvert à tous les vents"

  • #17

    Véronique (mardi, 19 novembre 2013 22:39)

    Contrairement à ce qui se dit, notamment sur le site:
    http://www.campagne-valerie.fr/article-arkema-a-saint-menet-49792021.html,
    le Château Saint-Antoine n'est pas dans le périmètre de protection de l'usine de Saint-Menet. Vous pouvez le vérifier en allant sur le site officiel:
    http://www.clic-paca.fr/pprt/spip.php?page=departement&dep=3

  • #16

    Bonnet rouge (lundi, 18 novembre 2013 00:40)

    Le commandant de Robien était un Breton, et détruire son château c'est un signe de mépris, la ville veut faire des sous en détruisant le patrimoine breton.

  • #15

    Urbs Phantasma (dimanche, 17 novembre 2013 19:13)

    Quand notre documentaire sortira, peut-être ce château n'existera même plus..

  • #14

    chateausaintantoinemarseille (dimanche, 17 novembre 2013 11:23)

    [INFO] Un projet de réhabilitation du château St Antoine, porté par un privé, serait à l'étude, d'après Marseille Aménagement.
    Ils ne veulent pas en dire plus pour le moment... Donc nous ne savons pas du tout quel sera la destination, ni ce qui sera réhabilité ou pas.

    Quelqu'un aurait-il des contacts afin d'en savoir un peu plus sur ce projet "secret" ?

  • #13

    gelepeintre colombani (samedi, 16 novembre 2013 14:30)

    je suis avec vous pour défendre le patrimoine.
    quelle tristesse de la part de la commune;
    artistiquement votre.

  • #12

    RTM (samedi, 22 juin 2013 21:38)

    Pour aller au Château Saint-Antoine, deux possibilités avec la RTM, au départ de Sainte-Marguerite Dromel avec la ligne 15S ou de Castellane avec la ligne 50. Dans les deux cas, c'est l'arrêt Léon Bancal Saint-Menet.
    Vous montez le chemin du Commandant de Robien, vous laissez la SPA sur votre gauche, vous montez, vous laissez l'établissement pénitentiaire pour mineurs sur votre droite, vous redescendez, un petit kilomètre et vous y êtes.

  • #11

    attristé (dimanche, 16 juin 2013 22:31)

    Au lieu de réhabiliter le château, on a préféré prendre un bout du parc pour construire un établissement pénitentiaire... Que c'est triste.

  • #10

    Maritima Info (samedi, 08 juin 2013 13:12)

    Une bonne nouvelle: le château Saint-Antoine n'est pas dans le périmètre du Plan de Prévention des Risques Technologiques du site ARKEMA qui est 123 boulevard de la Millière.
    http://www.maritima.info/depeches/societe/marseille/22722/marseille-le-pprt-d-arkema-st-menet-revu-a-la-baisse.html

  • #9

    mermet epouse bertrand (lundi, 29 avril 2013 12:01)

    Bonjour Bravo pour cette association !!! Le chateau st Antoine propriété de l'usine à logé 4 familles au 1ER et 2eme étage .Au rez de chaussée coté verrière ce fut une école pour jeunes filles ,pour apprendre la couture,cuisine ...et de l'autre le mess du personnel de l'usine et au dessus notre appartement .Dans le grand bassin nous avons appris à nager .Dans les champs on se roulait dans l'herbe .Une fois par an c'etait la fete de l'usine au chateau sur la grande terrasse .Il en a vu notre chateau ,maintenant il abandonné ,je suis allée le saluer dim 28 avril 2013 .Merci pour les photos et vidéo

  • #8

    Juliette (mardi, 12 juin 2012 13:02)

    Bonjour, je voulais savoir si vous aviez essayer de trouver un mécéne, quelqu'un qui aurait envie de rénover ce chateau. C'est définitif pour les monuments historiques? Le chateau est-il visitable ou est-il clôturé?